Vous êtes ici

La promenade des moulins

au rythme de l'Erve

Village en haut, rivière en bas... L'histoire de Sainte-Suzanne s'est aussi faite au fil de l'eau et au rythme lent des moulins. Un itinéraire doux et facile, à faire en famille !

Va-et-vient

de la cité aux moulins

Comme le faisaient meuniers et papetiers durant des siècles, suivez la Promenade des moulins en partant de la cité médiévale pour cheminer vers la vallée de l'Erve. C'est là que se trouvent les moulins à eau. De bonnes chaussures sont nécessaires, sans pour autant partir en randonnée ! La promenade fait seulement 3,7 kilomètres.

Empruntez le Chemin de la Mule blanche, qui tire son nom des baudets qui revenait des moulins tout blancs, recouverts de farine. Au passage, quelques chèvres se laisseront peut-être voir, peu avant votre visite du jardin médiéval.

Vous croiserez quelques vaches sur la Promenade des Moulins. Des voisines habituelles pour les Suzannais.

La tradition refait surface au Grand-Moulin où le papetier recréé le papier à l'ancienne, à partir de vieux chiffons. Autrefois, le papier était acheminé vers la cité pour en faire des cartes à jouer. A quand la venue d'un cartier à Sainte-Suzanne ?

Le bruit du vent dans les arbres, les grincements discrets des roues à palettes, le clapotis des moulins dans l'eau. Un bonheur pas que pour les yeux, mais aussi pour les oreilles.

Des propriétaires chez qui on entre comme dans des moulins

En suivant le courant calme du bief, et en empruntant un petit détour, on tombe sur une belle surprise : le Petit Gohard.

Son Propriétaire Vincent ouvre de temps à autre sa demeure hors du commun aux promeneurs. On y admire de nombreuses expositions, en particulier à l'occasion de la Journée Européennes des Moulins qui se tient chaque année au mois de mai. Une immense roue à palettes accueille le visiteur dès l'entrée pour le plonger dans une ambiance à la fois reposante et animée.

Parfois, Vincent est là pour vous saluer. Chaleureux et passionné par sa demeure, il vous expliquera que pour rénover ce moulin, il a dû garder les pieds bien sur terre et éviter de se battre contre des moulins... à eau.

En remontant vers la cité... la chapelle Saint-Eutrope

En remontant vers la cité, prenez garde à ne pas rater ce petit édifice si discret à votre gauche !

Il s'agit de la chapelle Saint-Eutrope, restaurée en 2017 par la Fondation du Patrimoine et de nombreux donateurs privés. Derrière le retable, on a retrouvé une croix cachée qui expliquerait enfin le nom du quartier : la Croix couverte !

Puis grimpez jusqu'à la cité pour siroter une boisson fraîche bien méritée !

Tous à la Fête des Vieux papiers !

Pour la 6ème fois, vivez la Fête des Vieux papiers au début du mois de septembre !

Pleins de tendresses pour les vieilles reliures et les ouvrages rares, les habitants des moulins vous feront découvrir le patrimoine oublié des campagnes, qui continue de vivre discrètement, le long de courants semblables à l'Erve...

Plus que conseillé !